A la maison, l'envie de rénover les pièces et le besoin d'effectuer de petites réparations répond au besoin d'économiser, qui se manifeste de plus en plus en la période de crise actuelle. Une enquête menée par un site spécialisé a révélé que le « bricolage » est pratiqué par 22,2 % des Français à la maison. En tête du classement figurent les travaux concernant l'agencement des appareils électroménagers et la création d'objets d'ameublement. Un cinquième des bricoleurs s'adressent aux réparations domiciliaires : notamment pour le badigeonnage (25 %) et la réparation du système électrique (17,1 %). Dans tous les cas, pour se consacrer au bricolage, il faut une bonne dose de passion, le seul ressort qui fonctionne vraiment pour gérer correctement les petites réparations de la maison. Au lieu de cela, il est contre-productif de viser à résoudre le problème rapidement. Si quelque chose doit être réparé, le premier conseil est de bien étudier son mécanisme de fonctionnement avant d'effectuer toute intervention, ainsi que d'avoir la patience d'apprendre les techniques et les trucs du métier avant de repartir de zéro. Et puis l'ordre est fondamental : aussi bien dans l'exécution, selon une séquence précise, que dans l'entretien des outils.

Quid des outils ?

Pour ceux qui veulent s'occuper personnellement de petites interventions d'entretien à domicile, voici la première suggestion : il vous faut des outils de bonne qualité, partant d'un équipement de base, puis éventuellement intégré à du matériel plus professionnel. Le marché propose aujourd'hui des produits de coûts très différents mais - même si vous n'êtes pas un expert - il vaut mieux garder à la maison quelques outils indispensables valables, qui non seulement ne s'abîment pas au premier effort, mais qui peuvent aussi faciliter chaque intervention autant que possible. Fixer un clou dans le mur, remplacer un fil de lampe, changer la courroie de volet roulant : c'est presque toujours faisable ! Et d'après certaines enquêtes récentes, il ne s'agit plus de "métiers d'hommes", car il apparaît que de plus en plus de femmes s'en occupent aujourd'hui elles-mêmes. Faire face au bricolage peut être une source de grande satisfaction et aussi des économies économiques. Mais attention : même des interventions qui semblent simples peuvent au contraire conduire à une complexité inattendue. Premier conseil : n'entreprenez aucun travail sans avoir préalablement compris le fonctionnement de ce que vous souhaitez réparer. Aujourd'hui, avec l'aide d'Internet, il existe de nombreux conseils utiles sur le web ; alternativement, il existe des cours que les centres de bricolage organisent périodiquement pour apprendre à effectuer au moins les interventions de base.